Le Cancer

Salut petit Cancer,

Ooooh, mais tu es tellement mignon, avec tes petites pinces, et cette petite carapace bien solide, dans laquelle tu aimes tant te réfugier…. Toc toc, y’a quelqu’un? Nan! Y’a personne, laissez-moi tranquille je boude!

Toi et moi, ça fait quelques décennies qu’on navigue ensemble, alors on va dire que je te connais assez bien.

Après cette équipe toute de Feu, de Terre et d’Air, voilà enfin l’Eau. Les zémotions. Enfin? Mmmh, pas toujours évident d’avoir un accès si facilité et si puissant à son dedans, hein?

L’astre qui te maîtrise est la Lune. Cette Lune qui a le pouvoir de soulever les océans. L’eau, encore… Si le Gémeaux se relie au monde avec son puissant mental, toi c’est avec tes tripes, et ton si sensible coeur que tu le fais.

Tu aimes te sentir en sécurité dans ton cocon douillet. Tu aimes t’entourer de tes proches, de ceux que tu aimes. Il est tellement important pour toi de te créer un cadre rassurant. Si le Taureau est épris de sécurité matérielle, pour toi c’est la sécurité affective qui prime.

S’il fallait élire LE signe de la famille, alors votons pour toi! Le signe de la famille, mais aussi celui de la nostalgie, de l’attachement au passé, et à l’enfance.

Oui on peut te trouver un peu enfantin, parfois. Avec cette propension que tu as à te refermer comme une huître lorsque tu es blessé. Puis à ressasser des heures durant sur la dureté du monde.

C’est ok d’être comme ça, petit Cancer. Car ton immense sensibilité est aussi un formidable atout, qui fait de toi quelqu’un de très à l’écoute et d’empathique (un peu comme le collègue Poissons, mais lui c’est encore un autre dossier en la matière). Tu as aussi une grande capacité à capter le monde qui t’entoure. Sans filtre, alors des fois tu ramasses, mais, plus que d’autres, tu as cette faculté à pouvoir te diriger dans la vie avec la boussole « coeur« . Et on le sait bien, il a souvent raison….

Ajoutons encore ceci: tu ouvres la saison d’été (la classe!) et tu es donc dit cardinal. Comme tous les signes cardinaux, tu inities les choses. Sous tes dehors de fragilité, tu es aussi sacrément tenace et proactif. Entreprendre et amener le changement font partie de ta configuration de base.

La Lune

La position de la Lune dans un thème natal nous raconte beaucoup de choses. D’abord, elle donne de précieuses informations sur le fonctionnement émotionnel du natif. Ce qui le fait vibrer, ce qui le motive à avancer. Par exemple, avoir sa Lune en Cancer (et du coup très puissante puisque « chez elle »), donnerait à celui qui en bénéficie les caractéristiques émotionnelles relatives à ce signe. Un fougueux Bélier se retrouverait ainsi un peu pondéré dans ses élans avec une telle configuration. Un Taureau: alerte sécurité maximale. Et un Cancer: méga-hypersensiblité, bonjour. 

Ce sont bien sûr des exemples extrêmement schématisés. Pour avoir un profil astrologique complet, il faut mettre TOUTES les planètes dans le shaker, secouer pour que ça se mélange bien, puis goûter un résultat final pertinent et très précis

La Lune symbolise aussi la mère, le type de lien qu’on a eu avec la nôtre. De fait, elle montre pour un homme le modèle féminin qui va l’attirer (bah voilà, ces foutus schémas qui nous font rechercher papa-maman dans nos relations d’adultes, c’est là que ça se passe. Faut juste lever le nez). Quant à Madame, qu’elle regarde son Soleil (pas trop longtemps, ça pique).

En réalité, c’est un poil plus complexe, même si la Lune et le Soleil sont deux éléments fort pour l’analyse de la vie affective.

Pour une femme, cette Lune est aussi elle-même, car d’une manière globale c’est le féminin dans un sens très large qui est représenté par notre chère boule ronde et blanche. 

A suivre: le flamboyant Lion…

Les Gémeaux

Cher Gémeaux,

Vous êtes deux, mais on va se dire tu, hein?

Mais chut, arrête de causer, c’est moi qui parle là! Oui, tu es un sacré bavard…  Ton esprit est si rapide que tes idées fusent, tu vas dans tous les sens et tu ne peux pas d’empêcher de communiquer.

Mercure est ton maître (que tu partages avec la Vierge), cette petite planète qui virevolte autour du Soleil, à ton image de lutin qui bondit dans tous les sens.

Dernier des signes du printemps, et comme tous ceux qui clôturent les saisons, tu es dit mutable. Tu es donc d’une nature souple et mobile, avec une bonne capacité d’adaptation. Après le Bélier qui fonce et le Taureau qui stabilise, tu lorgnes déjà vers le changement à venir, le passage du solstice qui ouvre la saison d’été.

Ton élément est l’Air et de fait, tu as une attitude aérienne envers la vie. C’est avec ton intellect très actif que tu te relies au monde qui t’entoure. Quel sacré curieux tu fais! Tout t’intéresse, tu veux tout savoir, tout comprendre.

Le hic? Tu vas tellement dans tous les sens qu’il y a de quoi se perdre, à l’occasion. On peut te trouver un peu dispersé, et avec parfois de la peine à te concentrer, malgré ta grande intelligence. Et puis ta dualité peut faire que tu ne sais pas toujours bien qui tu es, comment te positionner, quelle est ta place… Et c’est ce que ton entourage peut ressentir aussi. Oui, non, peut-être. Oui, non…. aaah, je sais pas!

Mais je dirais que ton grand atout, c’est l’humour! Ayez un Gémeaux dans votre vie et vous rigolerez, c’est sûr. Contrairement à certains de tes collègues qui peuvent se montrer plombants à l’occasion, toi, la légèreté tu connais bien et c’est très agréable.

Après toute cette énergie bien mentale, allons nous plonger dans les eaux des émotions avec le gentil Cancer….

Mercure

Connu aussi sous le nom d’Hermès dans la mythologie grecque, il est le messager des dieux. De fait, sa position dans le ciel de naissance indique la manière de communiquer, de penser et d’utiliser l’intellect du natif. Selon les aspects, Mercure pourrait conférer par exemple de bonnes capacités d’orateur ou d’écrivain. 

Le Taureau

Cher Taureau,

Après le fonceur Bélier, voilà que tu fais ton entrée puissante, tout de calme et de pondération, avec tes gros sabots. Boum boum.

On pourrait te surnommer « l’épicurien » du zodiaque. Qu’est-ce que tu aimes les belles choses, l’art et tous les plaisirs terrestres que la vie peut offrir! Tu pourrais presque rivaliser avec le Lion en terme d’amour du luxe…. Ou d’amour tout court.

Vénus est la planète qui gouverne ton signe… la belle amoureuse…. tout s’explique…. Tu la partages avec ta collègue Balance, mais vous n’en faites pas tout à fait le même usage.

Esthète dans l’âme, c’est avec tes cinq sens que tu aimes te relier au monde qui t’entoure. Un gros gourmand, voilà! Ajoutons que ton attrait pour le beau et le bon est aussi important qu’un des grands besoins de ta vie: la sécurité, matérielle et affective. Et tu vas tout faire pour oeuvrer en ce sens.

Et tu en construis du solide, du concret! Patiemment, tranquillement, tu te bâtis une vie qui réponde à tes exigences. Ton signe est dit « fixe », comme tous ceux de milieu de saison (Lion, Scorpion, Verseau). Après l’initiateur Bélier, il s’agit de consolider les acquis, ce que tu fais très bien. Et en élément Terre en plus, pour dire que tes créations sont inébranlables!

Tu es proche de la nature, et sera toujours plus heureux à la campagne que dans un rôle de citadin.

Après un tel tableau, qui pourrait ne pas regretter d’être d’un autre signe?

Eh bien si tu as pour toi la persévérance, on pourrait te reprocher ta lenteur, voir ta passivité. C’est que tu es lourd, il en faut pour te bouger! Oui, tu mets du temps à te mettre à l’action (il faut beaucoup beaucoup réfléchir) mais une fois lancé, rien ne t’arrête. Boum, boum. Une vraie locomotive.

On peut te trouver entêté, possessif, voire jaloux… Cela va de pair avec cette quête de sécurité si chère à ton âme….

Fiable et sensuel, tu restes le signe des bons vivants, qu’on a tous envie d’avoir dans son entourage.

Pour la rapidité et les idées qui fusent à la vitesse de l’éclair, attendons les Gémeaux!

Vénus

Déesse de l’amour dans la mythologie romaine… On la relie aussi aux arts, à la beauté, à l’harmonie.

Elle nous parle de la manière d’aimer du natif, comment il se met en lien dans la relation amoureuse. Elle indique également les capacités artistiques. Elle gouverne le Taureau mais aussi la Balance. Sa position dans un thème renseignera sur les valeurs de l’individu. L’amour, oui, mais aussi le rapport à l’argent. Pour un homme, on y verra le type de femme susceptible de l’attirer. Et pour une femme, l’image qu’elle se fait d’elle-même.

Le Bélier

Cher Bélier,

C’est toi qui a l’honneur d’ouvrir le grand bal du zodiaque, où vont venir danser et s’ébattre le Lion, la Balance, le Verseau et tous les autres. Chacun avec ses richesses, ses forces mais aussi ses failles.

Avec toi commence le printemps, ce grand renouveau tant attendu. Commencer, démarrer, entreprendre, voilà justement ce que tu aimes faire, tout feu tout flamme.

Et tu le fais bien! Plein d’enthousiasme et de dynamisme, l’action ne te fait pas peur.

C’est que ta planète maîtresse est Mars, le guerrier (ouais, tu as une planète rien que pour toi, pas comme tes ballots de collègues Taureau et Balance qui doivent se partager Vénus, hé hé), et elle t’insuffle tout son courage et sa force de travail.

Ton signe est dit cardinal, ce qui est le cas de tous ceux qui débutent les saisons. De base, le Cancer, la Balance, le Capricorne et toi avez une nature entreprenante. Mais ton élément à toi, en plus, est le Feu. Alors tu fonces avec passion, intrépidité et esprit d’aventure.

Bon, on se calme, tu n’as pas que des qualités. Parlons un peu de tes ombres

Ce Feu qui te sert si bien lorsqu’il s’agit de t’engager dans tes projets divers et variés peut aussi se manifester par des emportements, des colères aussi soudaines que redoutables… Quand un Bélier se fâche, mieux vaut aller se cacher en attendant que passe l’orage!

Et puis…. certes tu t’engages facilement, poussé par ta grande créativité. Toutefois, tu manques parfois de persévérance (celle-ci viendra avec notre ami Taureau) et peux montrer une tendance à ne pas aller jusqu’au bout de tes entreprises. Ton côté imprévisible peut également en perturber plus d’un.

Après la générosité de ton prédécesseur le signe des Poissons, il faut quand même dire qu’à l’image des autres signes de Feu (Lion et Sagittaire), tu te poses là avec ton petit ego. Tu peines un peu à te mettre à la place de l’autre et à comprendre ses sentiments…

Mais on te pardonne, car ta spontanéité et ta joie de vivre font de toi une personne très  agréable à côtoyer!

Tout cela n’est bien sûr pas à prendre au pied de la lettre… Ce sont tes tendances générales, qui doivent être nuancées. Déjà rien qu’avec ton Ascendant: si c’est par exemple un gentil Cancer ou Poissons, ça met déjà une bonne dose d’eau dans ton vin. Et ensuite, bien sûr, par l’analyse de l’intégralité du ciel de naissance de celui ou celle qui sera né sous ton influence….

A suivre: ce bon gros Taureau, l’épicurien du zodiaque.

Mars

Dans la mythologie romaine, il est le dieu de la guerre. De fait, c’est la planète de l‘action, du dynamisme, de l’énergie, du courage mais aussi de la colère et de l’agressivité. C’est le moteur du zodiaque, qui permet l’affirmation de soi et l’atteinte de ses objectifs.

Dans un thème natal, sa position et les aspects qu’il forme avec les autres planètes renseignera sur le secteur où il serait bon de diriger sa puissance d’action. Il donne également des indications sur la vitalité physique et donc la santé du natif. Ce fougueux Mars traite également de la sexualité, et dans le thème d’une femme, on pourra y voir par quel type d’homme elle est prioritairement attirée. 

Dites merci.

Pas seulement à la dame du magasin quand elle vous rend votre monnaie. Ou quand on vous passe le sel.

Tout le temps. A chaque occasion. Vraiment.

Pourquoi? Parce que c’est magique. Ça s’appelle la gratitude, c’est hyper facile et ça change la vie.

Si par exemple vous rendez un service à quelqu’un, et que ce con ne vous dit même pas merci, comment vous sentez-vous ? Un peu heurté, non ? Même si vous avez tout bien compris aux quatre accords toltèques.

Pourquoi ? C’est simple : parmi les besoins fondamentaux de l’humain, il y en a un dont bien peu arrivent à faire l’économie (les moines zen, peut-être) : la reconnaissance. Nous avons besoin d’être reconnu dans tous les aspects de notre être. Si on est pas reconnu, on existe pas, on n’appartient pas au groupe. On meurt.

C’est très archaïque tout ça, certes. Vous avez peut-être remarqué que je suis une grande fan du cerveau archaïque, celui que nous partageons tous. Celui qui, bien malgré nous, nous dirige afin d’assurer aimablement notre survie.

Mais je m’égare, reprenons.

Si la vie vous offre une place de parking pile devant l’endroit où vous avez rendez-vous alors que vous êtes déjà en retard, et que vous le lui dites pas merci, comment se sent-elle ? Ou quand elle vous offre un nouveau travail cool, une belle rencontre, une mayonnaise réussie ? Heurtée, elle aussi, oui.

Avez-vous envie de rendre à nouveau service à la personne qui ne vous a pas remerciée lors du dernier service rendu ? Que vous n’avez pas été reconnu dans la motivation que vous avez mise à l’aider ? Probablement pas…

Dire merci, tous les jours, pour les petites comme les grandes choses, enclenche un cercle vertueux. Cela branche votre cerveau sur une fréquence positive, Radio J’aime-ma-vie.

C’est là que ça devient magique, quand à force de pratiquer c’est devenu un réflexe. Même quand un truc pourri vous arrive, il devient facile de repérer l’effet positif collatéral de ce qui à priori est juste un emmerdement de plus.

Attention, ce n’est pas de la manipulation. Genre « si je dis merci, de plus en plus de trucs cools vont m’arriver, hé hé ». Oui c’est ce qu’il va se passer, mais à la condition que vos mercis viennent des tripes, qu’ils soient sincères et authentiques. En fait, la gratitude est un outil de plus pour vivre le moment présent (souvenez-vous, c’est là que tout va bien). Elle permet un nouveau regard. Plus on s’entraîne à regarder ce qui est beau et bon, plus facilement on le voit. Verre à moitié plein attitude. Donc ce n’est pas forcément que plus d’opportunités arrivent (quoique…. il peut s’en passer des trucs incroyables quand on change sa vibration…) c’est surtout qu’elles deviennent visibles, paf là juste notre nez. Alors qu’elles restent bien planquées quand on s’adonne quotidiennement au ressassage de tout ce qui n’est pas allé, tout ce qui ne va pas et tout ce qui probablement n’ira jamais.

Mode d’emploi :

  • Commencez par tous les soirs passer en revue votre journée pour trouver 3 mercis à formuler (à une personne, à la vie, à la météo, à votre intuition pour la bonne idée que vous avez eue, peu importe). Mentalement, ou par écrit, encore mieux (car Monsieur Cerveau est très attentif à ce que l’on écrit).
  • Après quelques temps, cette activité du soir va s’étendre toute seule à vos journées, et vous remarquerez que les mercis viennent spontanément, sur le coup.
  • A ce stade, c’est bon, vous êtes Master en Gratitude.

Je vous souhaite plein de mercis !

Merci 🙂

La Casa de Papel

Si l’on est sérievore (coupable, votre Honneur) et si l’on a pas passé les dernières années en orbite autour de mars, il serait étonnant de ne pas avoir entendu parler de cette série, vu le buzz qu’elle a fait.

J’étais donc au courant de son existence, mais n’avais pas eu l’élan de la regarder jusqu’à très récemment. Une histoire de braquage… une série espagnole… et pis ces masques, franchement… Bof, quoi.

 

 

Après visionnage des deux saisons, je peux le dire : QUELLE CLAQUE ! Le buzz est plus que très beaucoup largement mérité. Tellement!

Un scénario aux petits oignons, fin et intelligent, des acteurs qui transpirent l’authenticité, terriblement humains et touchants, un suspense mené de main de maître… what else ? Que Netflix s’active pour la saison 3, merci.

Cela prend un, voire deux épisodes, pour plonger dans le bain de la langue espagnole. Après ça va tout seul, avec en bonus le plaisir d’apprendre quelques mots ici et là.

Bref, il n’y a rien d’autre à dire, juste à regarder, et se délecter.

Car c’est MUY BIEN! 🙂

Le remède le plus simple du monde

Parlons aujourd’hui du remède le plus bête de l’univers. Bête ? Sûrement pas. Simple, facile à mettre en œuvre, à la portée de tout le monde et ultra économique.

J’ai nommé….

l’eau chaude.

Oui, je vais bien, merci. Oui, je suis sobre. Tout roule. Et vous ?

Restez seulement, je vous explique. D’abord, le concept : boire de l’eau chaude plutôt que de l’eau froide. Genre tout le temps. Il y a quelques années, je m’y suis mise après avoir eu vent des bienfaits d’une telle pratique. Je n’ai jamais arrêté. Pourquoi ?

Parce que c’est révolutionnaire. J’ai pu rapidement constater les effets bluffants de l’eau chaude sur mon gentil corps. Les voici, et après je vous explique pourquoi/comment.

Premièrement, les fréquentes et durables migraines dont je souffrais ont disparu. J’avais plusieurs fois par mois des maux de tête terribles, qui duraient souvent trois jours. Fini. Eradication de 9/10ème de ces migraines.

Deuxièmement, j’étais souvent malade. Rhume, grippe et cie m’attrapaient plus souvent qu’à mon tour. Je dirais une bonne dizaine de fois par année. Depuis, cela m’arrive encore mais le chiffre est descendu à une ou deux fois.

Mais pourquoiiiiiii ?

Boire de l’eau chaude, c’est comme offrir une douche intérieure à son organisme, qui emmène les toxines sur son passage (oui vous avez des toxines. Plein, même). Si vous buvez de l’eau froide, votre intérieur fait « iiik » et se contracte. Comprenez le, il est peinard à 37 degrés et alors qu’il n’a rien fait de mal, il se prend une douche froide sans préavis.

Donnez-lui de l’eau chaude, il fait « aaah » et se dilate de bonheur. Ce faisant, il laisse partir tout ce qui l’encombre. Il sort les poubelles, quoi. C’est cette dilatation qui permet à l’eau d’être absorbée profondément dans le corps, et d’y faire son travail de nettoyage. Ce qui apporte très logiquement une puissante hydratation globale. Exemple d’effet visible, la peau plus douce et veloutée. Exemple d’effet invisible, amélioration du système cardio-vasculaire.

De manière générale, par le biais du système digestif, ce sont tous les organes, par effet vase communiquant, qui se nettoient et donc fonctionnent mieux.

Et la tisane, me direz-vous ? (ou pas). NON ! Enfin, si vous avez envie de boire une tisane, faites seulement, je vous en prie. Mais l’effet n’est pas le même. Parce que les herbes contenues dedans vont enclencher le système digestif. Quelque chose est là, même si ce ne sont que quelques particules de verveine, alors il faut agir. Détecter ce qui arrive, décider quoi en faire, rediriger etc. Bah ouais, ça bosse là-dedans.

Il n’y a rien à détecter avec l’eau chaude. Juste lui laisser faire son travail. Digérer ou nettoyer, il faut choisir. Les deux ensemble, ça ne marche pas.

Eau chaude, mon mode d’emploi

  • Remplir un verre d’eau fraîche un peu plus qu’au trois-quart, faire bouillir de l’eau, compléter, boire. C’est chaud, mais on peut l’avaler sans devoir souffler dessus.

Faut-il le préciser ? On ne boit évidemment pas l’eau chaude du robinet, qui a stagné dans le chauffe-eau et est pleine de bactéries dont on se passe volontiers.

Mise en garde

Si après cette lecture vous décidez de vous y mettre, surtout allez-y progressivement ! Première semaine, un verre/jour, deuxième semaine, deux verres/jour etc. Si vous vous mettez direct à boire 1,5 l ou 2 l d’eau chaude par jour, la mise en branle des toxines sera tellement importante que vous pourriez avoir une réaction d’élimination assez violente et fort désagréable. Maux de tête, nausées, état grippal. Bon, en même temps, comme ça ce serait fait 😉

A éviter également pour ceux qui souffrent d’ulcères (à cause de l’effet dilatant).

Et ensuite ?

Ben on prend l’habitude d’être regardé bizarrement avec son eau chaude. Même au restaurant. Il faut croire que de plus en plus de gens en demandent, car cela fait longtemps que je n’ai pas eu une des réactions suivantes : petit sourire moqueur (elle est tarée celle-là) ou incompréhension totale « mais euuuh, comment ça de l’eau chaude ? »

Le cas échéant, répondre: « Vous savez, comme un thé, mais sans thé » 🙂

On prend aussi l’habitude tout court. Au bout d’un moment, on ressent vraiment (vraiment!) les bienfaits pour le corps. Au point de n’avoir carrément plus envie de boire froid.

Voilà pour cette astuce santé tellement simple, et qui a changé ma vie. Prendre soin de son esprit (avec par exemple la sophrologie, au hasard) c’est un beau cadeau, car le corps en bénéficie aussi. Mais parfois il faut également prendre soin juste de son corps, et voilà un moyen efficace et peu contraignant de le faire. A moins d’avoir une alimentation qui ne remplit pas les poubelles intérieures, c’est à dire crue et végétale (perso j’en suis TRES loin), il est crucial de les vider régulièrement, avant qu’elles ne débordent.

Alors…. à vos bouilloires! 🙂 

 

kettle-357186_1920