Le kéfir est votre ami

Il faut savoir un truc à mon sujet: je suis pleine de paradoxes. Pendant longtemps, j’ai été une grosse fumeuse. Pourtant, j’ai sans relâche cherché tout ce qui peut améliorer la santé. En même temps, je me faisais beaucoup de mal, il était donc logique que je fasse mon possible pour limiter les dégâts, non? Et soutenir mon corps, que par ailleurs je maltraitais d’une des pires manières qui soient. J’aime ma logique.

Ainsi, je vous présente aujourd’hui mon pote le kéfir, qui m’accompagne depuis quelques années déjà. De fruit, car il existe aussi en version lait. 

Keske c’est donc? Il s’agit d’une boisson fermentée et vivante, pleine de bonnes bactéries (miam, ça fait tout de suite envie hein?). Ces organismes vivants se présentent sous la forme de grains blancs translucides. Voilà une p’tite photo, pour faire les présentations en bonne et dûe forme:

IMG_5112

Commençons par la recette:

Dans un pot en verre à ouverture large (genre pot de confiture géant), d’une contenance d’un litre et demi, mettez:

– 2 cs de grains de kéfir

– 2 cs de sucre blanc (rassurez-vous, durant le processus le sucre perd ses propriétés nocives)

– 2 figues sèches

– 2 pruneaux séchés

Ajoutez environ 1l d’eau. Couvrez le bol d’un morceau de tissu et faites le tenir avec un élastique. Attendez 48h. Filtrez, mettez dans une bouteille en verre, hop au frigo, et buvez moi tout ça dans les deux jours

Vous vous retrouvez à ce stade avec vos grains qui auront doublés de volume. Il faut donc en jeter la moitié à chaque fois. Recommencez le processus, après les avoir rincé rapidement et retiré les fruits.

En plus de ses vertus incroyables , cette boisson est très agréable à boire, légèrement pétillante. Je ne saurais en décrire le goût, j’attends donc vos retours à ce sujet. 

Petites notes:

1) attention, le kéfir n’aime pas du tout le contact avec le métal! Les ustensiles utilisés doivent donc être en plastique/bois/verre.

2) si vous vous baladez sur le net, vous trouverez d’autres variantes. Certains mettent du citron, d’autres du gingembre. Conseil: familiarisez-vous avec ma recette valeur sûre, et si vous le souhaitez, expérimentez ensuite d’autres manières de faire. 

3) j’ai vu des recettes qui préconisent de ne pas rincer les grains. N’ayant pu avoir de réponse ferme à ce sujet, je continue à le faire, puisque cela fonctionne parfaitement comme ça pour moi, depuis des années je le redis. 

4) j’ai lu que les propriétés du kéfir changent selon qu’on le boit après 24h ou 48h de fermentation. Là encore, je n’ai pas de réponse satisfaisante. Ce qui est sûr, c’est qu’au-delà de 48h, son goût change et devient moins agréable.

5) et où trouver ces petites bêtes? Traditionnellement, le kéfir se donne. Il se multiplie tellement vite! Donc soit vous avez une copine bizarre qui en fait et pourra vous fournir, soit demandez dans un magasin bio (genre tenu par un passionnée plutôt qu’une grande chaîne).

6) vous voulez interrompre votre production momentanément, pour cause de vacances ? (quelle chance). Deux options: soit vous conservez vos grains dans un peu d’eau sucrée au frigo, soit vous les déshydratez (2-3 jours de séchage à l’air libre sur une feuille de papier sulfurisé), puis les conservez au sec dans une p’tite boîte. 

Bon, et maintenant, tout ça pour quoi? Parce que le kéfir est l’ami de l’intestin, et l’intestin, le meilleur ami de la santé! L’état de l’intestin est directement corrélé à l’état du système immunitaire. Le kéfir amène donc une foulitude d’excellents éléments à la flore intestinale, laquelle est la clé de notre bien-être.

Je ne vais pas plus développer sur l’intestin, et si le sujet vous intéresse il existe différents ouvrages qui vous renseigneront bien mieux que moi. Retenez juste que si vous voulez faire quelque chose pour votre santé, prenez soin de ce grand chef d’orchestre. Vraiment

Je ne résiste toutefois pas à terminer cet article sur une note HYPER glamour. Vous voulez savoir si vos intestins vont bien? Facile. Observez votre caca 😀 

Un intestin en bonne santé produit un caca « propre », c’est à dire que y a même pas besoin de s’essuyer, ni d’utiliser la brosse à caca. Nickel. Ça sort tout seul dans un joli plop. Si vous devez utiliser 27 feuilles de pq pour être satisfait de l’état de votre arrière-train, c’est bof. Pareil pour l’état de la cuvette. 

Voilà voilà 🙂 Alors prendre soin de cette partie de votre corps, c’est par exemple lui donner des probiotiques. Surtout si vous prenez régulièrement des antibiotiques! Et quoi de mieux que des probiotiques ultra frais et ultra vivants? Le kéfir, oui. 

Ceci dit, les prébiotiques sont également nécessaires. Nous en reparlerons, réjouissez-vous!

Sinon, en très gros, le plus vous mangez végétal (=fibres) et le moins animal (=putréfaction interne), le mieux c’est! 

En conclusion, c’est hyper facile. Temps à y consacrer: 5 minutes tous les 2 jours. Et votre corps vous dira merci!

Bon kéfir! 🙂 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s