Nous sommes toutes trop grosses

C’est clair.

Il suffit d’ouvrir n’importe quel magazine pour s’en convaincre. Page après page, des mutantes de 2m07 pour 28 kg nous narguent crânement. Salopes.

Donc il faut mincir, c’est un fait. L’injonction est partout, tout le temps.

Hé les filles…. en fait…. je raconte n’importe quoi hein! Car en vrai, nous sommes toutes magnifiques, exactement telles que nous sommes, là maintenant tout de suite. Le titre, c’était juste pour que vous commenciez à lire cet article. Maintenant, vous pouvez continuer 🙂

Donc il ne faut pas mincir. Il faut faire ce qu’on veut.

Et si ce qu’on veut, c’est quand même mincir, le mieux est de le faire autrement.

Je vous présente donc aujourd’hui l’une de mes méthodes chouchous, que j’ai amoureusement couvée pendant de longues années….

….. Mincir Autrement!

Oui autrement, car classiquement c’est moins efficace. C’est pas moi qui le dit, ce sont les chiffres. Faire un régime aboutit la plupart du temps à une reprise des kilos, avec petit bonus à la clé. Le mot régime, déjà, est très moche, ne trouvez-vous pas? Régime de bananes, régime militaire, régime matrimonial. Beuh.

Bref. Il existe des femmes qui, enceintes, prennent 7 kg et tout dans le ventre. Puis il y a les autres, qui en profitent pour se transformer en usines à graisse, laquelle se dispose sur les cuisses, les fesses, les hanches, le ventre, sans oublier le visage, histoire de ne pas faire de jaloux et d’être bien grosse partout, c’est plus harmonieux. J’ai fait partie de la deuxième catégorie.

Après quelques années de maternage de mes petits, j’en ai eu marre de voir cette abominable dondon dans le miroir. Marre de ne plus pouvoir mettre les vêtements de ma jeunesse. Marre de me sentir une mama sans plus aucune confiance en sa féminité.

Et alors, j’ai lu un livre, qui allait faire frémir d’horreur mes capitons bien incrustés. Maigrir sans régime, du Dr. Zermati. Le concept est très simple! Il suffit « juste » de retrouver ses sensations alimentaires, puis d’apprendre à les respecter. Ainsi va la minceur durable, une fois retrouvée. Oui, cela prend du temps, oui cela demande de développer une grande conscience de soi, et non, cela ne se fait pas en deux coups de cuillère à pot.

Mais quelle récompense au bout! Quelle joie sentir le corps s’affiner, tout doucement mais sûrement, et de rentrer à nouveau dans des habits oubliés….

Si j’ai eu l’inspiration aujourd’hui d’écrire sur ce sujet, c’est que je ne peux pas résister à vous raconter un truc que je viens de lire. J’ai commencé « Votre santé sans risque » du Dr. Saldman, genre de recueil d’astuces pour rester en santé. Encore trop tôt pour avoir un avis mais je suis très curieuse, étant donné qu’en matières d’astuces santé, je me la pète un peu.

Bref, il attaque son propos en dénonçant le surpoids, source de maux innombrables. Ce que j’approuve complètement: si le corps sait parfaitement se comporter face au manque, il est en revanche complètement perdu devant l’abondance. Quoiqu’il en soit, le bon Dr. Saldman commence par donner des trucs pour moins manger. Celui là m’a tellement fait rire qu’il faut que je vous en parle. Attention, tenez-vous bien.

Citation: « Vous avez sans doute fait l’expérience suivante. Aux toilettes, vous avez des selles malodorantes et des gaz. L’odeur est désagréable, mais petit à petit vous vous habituez. Au bout d’une minute, vous ne sentez plus rien. Une fois sorti des wc, et si vous y retournez trois minutes plus tard, vous serez écoeuré par ces odeurs fétides. Vous aurez l’impression que ce n’est pas vous qui êtes à l’origine de cette infection. Cette odeur nauséabonde a perdu votre signature personnelle« .

Voilà. Se basant sur cette théorie, il propose l’exercice suivant: prenez une grosse bouchée de frites – mâchez la soigneusement – recrachez la – attendez 2-3 minutes – remettez la dans votre bouche et cette fois avalez.

….?

Même pas en rêve je fais un exercice comme ça! 😀 L’idée de se dégoûter pour manger moins est à mon sens contraire à l’apprentissage du respect de soi, ce que je prône.

Je préfère nettement ma méthode, inspirée des théories de Zermati, et soutenue par la sophrologie. Renouer avec les sensations de faim et de satiété, pour apprendre ensuite à les écouter, est le seul moyen pour mincir et surtout, rester mince. Le jeu de faire ce cheminement en vaut sacrément la chandelle, parole d’ex-grosse 🙂

Pour en savoir plus, rendez-vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s