Le remède le plus simple du monde

Parlons aujourd’hui du remède le plus bête de l’univers. Bête ? Sûrement pas. Simple, facile à mettre en œuvre, à la portée de tout le monde et ultra économique.

J’ai nommé….

l’eau chaude.

Oui, je vais bien, merci. Oui, je suis sobre. Tout roule. Et vous ?

Restez seulement, je vous explique. D’abord, le concept : boire de l’eau chaude plutôt que de l’eau froide. Genre tout le temps. Il y a quelques années, je m’y suis mise après avoir eu vent des bienfaits d’une telle pratique. Je n’ai jamais arrêté. Pourquoi ?

Parce que c’est révolutionnaire. J’ai pu rapidement constater les effets bluffants de l’eau chaude sur mon gentil corps. Les voici, et après je vous explique pourquoi/comment.

Premièrement, les fréquentes et durables migraines dont je souffrais ont disparu. J’avais plusieurs fois par mois des maux de tête terribles, qui duraient souvent trois jours. Fini. Eradication de 9/10ème de ces migraines.

Deuxièmement, j’étais souvent malade. Rhume, grippe et cie m’attrapaient plus souvent qu’à mon tour. Je dirais une bonne dizaine de fois par année. Depuis, cela m’arrive encore mais le chiffre est descendu à une ou deux fois.

Mais pourquoiiiiiii ?

Boire de l’eau chaude, c’est comme offrir une douche intérieure à son organisme, qui emmène les toxines sur son passage (oui vous avez des toxines. Plein, même). Si vous buvez de l’eau froide, votre intérieur fait « iiik » et se contracte. Comprenez le, il est peinard à 37 degrés et alors qu’il n’a rien fait de mal, il se prend une douche froide sans préavis.

Donnez-lui de l’eau chaude, il fait « aaah » et se dilate de bonheur. Ce faisant, il laisse partir tout ce qui l’encombre. Il sort les poubelles, quoi. C’est cette dilatation qui permet à l’eau d’être absorbée profondément dans le corps, et d’y faire son travail de nettoyage. Ce qui apporte très logiquement une puissante hydratation globale. Exemple d’effet visible, la peau plus douce et veloutée. Exemple d’effet invisible, amélioration du système cardio-vasculaire.

De manière générale, par le biais du système digestif, ce sont tous les organes, par effet vase communiquant, qui se nettoient et donc fonctionnent mieux.

Et la tisane, me direz-vous ? (ou pas). NON ! Enfin, si vous avez envie de boire une tisane, faites seulement, je vous en prie. Mais l’effet n’est pas le même. Parce que les herbes contenues dedans vont enclencher le système digestif. Quelque chose est là, même si ce ne sont que quelques particules de verveine, alors il faut agir. Détecter ce qui arrive, décider quoi en faire, rediriger etc. Bah ouais, ça bosse là-dedans.

Il n’y a rien à détecter avec l’eau chaude. Juste lui laisser faire son travail. Digérer ou nettoyer, il faut choisir. Les deux ensemble, ça ne marche pas.

Eau chaude, mon mode d’emploi

  • Remplir un verre d’eau fraîche un peu plus qu’au trois-quart, faire bouillir de l’eau, compléter, boire. C’est chaud, mais on peut l’avaler sans devoir souffler dessus.

Faut-il le préciser ? On ne boit évidemment pas l’eau chaude du robinet, qui a stagné dans le chauffe-eau et est pleine de bactéries dont on se passe volontiers.

Mise en garde

Si après cette lecture vous décidez de vous y mettre, surtout allez-y progressivement ! Première semaine, un verre/jour, deuxième semaine, deux verres/jour etc. Si vous vous mettez direct à boire 1,5 l ou 2 l d’eau chaude par jour, la mise en branle des toxines sera tellement importante que vous pourriez avoir une réaction d’élimination assez violente et fort désagréable. Maux de tête, nausées, état grippal. Bon, en même temps, comme ça ce serait fait 😉

A éviter également pour ceux qui souffrent d’ulcères (à cause de l’effet dilatant).

Et ensuite ?

Ben on prend l’habitude d’être regardé bizarrement avec son eau chaude. Même au restaurant. Il faut croire que de plus en plus de gens en demandent, car cela fait longtemps que je n’ai pas eu une des réactions suivantes : petit sourire moqueur (elle est tarée celle-là) ou incompréhension totale « mais euuuh, comment ça de l’eau chaude ? »

Le cas échéant, répondre: « Vous savez, comme un thé, mais sans thé » 🙂

On prend aussi l’habitude tout court. Au bout d’un moment, on ressent vraiment (vraiment!) les bienfaits pour le corps. Au point de n’avoir carrément plus envie de boire froid.

Voilà pour cette astuce santé tellement simple, et qui a changé ma vie. Prendre soin de son esprit (avec par exemple la sophrologie, au hasard) c’est un beau cadeau, car le corps en bénéficie aussi. Mais parfois il faut également prendre soin juste de son corps, et voilà un moyen efficace et peu contraignant de le faire. A moins d’avoir une alimentation qui ne remplit pas les poubelles intérieures, c’est à dire crue et végétale (perso j’en suis TRES loin), il est crucial de les vider régulièrement, avant qu’elles ne débordent.

Alors…. à vos bouilloires! 🙂 

 

kettle-357186_1920